Sagnol : « Aux Girondins ? Ils ont peut-être manqué de patience »

Sagnol arbitre

Sur l’antenne d’RMC, Willy Sagnol est revenu sur ses deux saisons à Bordeaux et sur ses méthodes de communication.

« Déçu ? Je n’ai pas à être déçu. C’est la décision des dirigeants. On partait sur un projet différent avec beaucoup de jeunes parce qu’ils voulaient mettre l’accent sur la formation. Et la formation, ça prend beaucoup de temps aussi. Il faut être patient et ils ont peut-être manqué de patience. C’est une décision qui leur appartient, je n’ai pas à la commenter. Les dirigeants, ce sont toujours ceux qui dirigent, les entraîneurs, on est souvent de passage. »

« Je ne sais pas si tout le monde communique comme moi, je n’en sais rien. Généralement quand je communique, ce n’est pas pour faire rêver ou pour faire plaisir à qui que ce soit. Moi j’essaye simplement de dire les choses comme je les pense. Moi je n’oublie pas que la première saison à Bordeaux, avec un effectif très hétéroclite, avec des joueurs absents pendant longtemps, des joueurs importants, on a quand même accroché l’Europe avec un jeu qui était plutôt de qualité. Entre la première année et la deuxième année, on a perdu des joueurs importants. »

Publicités

Sagnol : « Ça a été un choix du club, on en a discuté »

Présent sur un plateau TV pour la première fois depuis son départ des Girondins, Willy Sagnol est revenu sur son parcours à Bordeaux. « J’ai quitté Bordeaux parce que les résultats de la saison n’étaient pas ceux escomptés. Ça a été un choix du club, on en a discuté, et on a convenu que la meilleure solution était le changement, même si on voit que c’est toujours compliqué […] Non, il n’y a aucun regret. Ça a été une année difficile, il y a eu la Coupe d’Europe où on a laissé beaucoup d’énergie, on a perdu beaucoup de joueurs aussi à l’intersaison l’an passé. Il ne faut pas que ça enlève la magnifique saison qu’on avait faite un an avant, où on avait fini 6èmes avec un effectif un peu hétéroclite. Le foot c’est ça aussi, il y a de très bonnes saisons et des saisons beaucoup plus moyennes […] Si Bordeaux est un club ambitieux ? L’ambition c’est toujours une question de moyens et aujourd’hui est-ce que les Girondins ont les moyens de leurs ambitions ? C’est une question qu’il faut poser aux dirigeants et pas à moi. »

TF1

Crédit photo : Stéphanie Quèbre
Crédit photo : Stéphanie Quèbre

J-L Triaud : « On ne fait pas une bonne saison »

Dans France Football, Jean-Louis Triaud a évoqué cette saison de Ligue 1 pour les Girondins qui a été plus que moyenne. « On ne fait pas une bonne saison, c’est clair. Mais il faut en connaître les motifs et les raisons. On ne sera pas forcément d’accord avec les uns et les autres sur ce qui explique cette mauvaise saison. Mais, pour moi, il y a des choses simples à rappeler. D’abord, on a eu un nombre accidentellement élevé de blessés. Je dis bien “accidentellement” car la plupart des blessures sont accidentelles. On a mis notre cellule médicale en cause, mais quand un médecin voit arriver quelqu’un chez lui, c’est que cette personne est malade. Ce n’est pas lui qui rend les gens malades. Prétendre que nous avons autant de blessés à cause du corps médical, je trouve ça tellement stupide comme analyse. Toutes ces indisponibilités touchant des joueurs importants ne nous ont pas rendu service. Willy Sagnol n’a pratiquement jamais eu à disposition l’intégralité de son groupe. »

Triaud

« Sagnol était bidon »

Dans l’After Foot sur RMC, Florent Gautreau a abordé la méthode d’Ulrich Ramé.

« C’est le classique changement de coach. C’est-à-dire que quand ça ne vas pas, il s’appuie sur le centre de formation en mode Lyon. Surtout il fait une équipe plus solide. C’est-à-dire que, malgré tout, j’ai entendu dire qu’à l’entrainement il avait demandé ça, que même Ounas qui fait peu de replacements s’y précipitait. En gros, en révisant 2-3 trucs, tu fais mieux que Sagnol, pas parce que Sagnol était bidon même si je l’ai dit souvent, mais parce que c’est plus simple pour celui qui arrive de faire ça. »

0124102145

« Je ne pense pas que les joueurs aient lâché le staff »

Journaliste pour Sud-Ouest, Frédéric Laharie a déclaré, sur la radio des Girondins, que face à Toulouse « c’était la défaite de trop, mais surtout la manière, l’ampleur. On peut perdre un match à Toulouse en faisant un match correct, mais là c’est un 4-0, un naufrage. Je pense que les dirigeants se sont rendu compte qu’il fallait vraiment faire quelque chose. Sur ce match, je ne pense pas que les joueurs aient lâché le staff. C’était plutôt le constat d’une équipe à la dérive, qui n’a plus de repères, qui ne sait plus où elle va, une équipe en perdition. »

Gold

Crédit photo : Stéphanie Quèbre
Crédit photo : Stéphanie Quèbre

J-L Triaud : « La solution ? M6 se barre et Triaud démissionne »

Présent hier soir sur l’antenne d’RMC, Jean-Louis Triaud a été questionné sur le nouveau post d’Ulrich Ramé. Est-il présent sur le long terme ? « dans tout ce qu’il a entrepris au club depuis son retour, Ulrich a été investit, performant et compétent. Il a un diplôme d’entraîneur et on lui donne la responsabilité de l’équipe une pour les huit matchs qu’il reste. Quand on arrivera à la fin de la saison, on fera le bilan. »

Jean-Louis Triaud toujours président la saison prochaine ? : « Mais non … mais ça aussi, on te dit que je n’ai pas l’enthousiasme qu’il faut changer de président … Je ne regarde pas ça parce que je trouve ça nul, mais les réseaux sociaux, laissez tomber ça (ndlr : les joueurs), ça se retourne contre vous. La solution pour beaucoup, c’est que M6 se barre et que Triaud démissionne. Si avec ça on est champion de France, je le fais demain. »

Retranscription ActuFCGB

Crédit photo : Stéphanie Quèbre
Crédit photo : Stéphanie Quèbre